The Dressmaker, Dir. Jocelyn Moorhouse

I’m back, you bastards.

The Dressmaker est un long métrage Australien de 2015 réalisé par Jocelyn Moorhouse et adapté du roman au même nom écrit par Rosalie Ham. Kate Winslet endosse le role titulaire de la femme-fatale/couturière Tilly Dunnage qui, après vingt ans ou plus passés à l’étranger, revient dans son petit patelin de l’outback Australien pour prendre soin de sa mère. Ce film explore les notions de vengeance et créativité et a été dit être le « Unforgiven de Clint Eastwood, mais avec une machine à coudre. »

Ce film est phénoménal. Kate fait vivre le personnage principal d’une manière tellement croyable et sincère qu’on peut presque en oublier qu’elle n’est pas australienne. Son accent et bon et son jeu d’acteur est beau.

L’histoire est déchirante, dotée d’humour noir et choquante le tout d’une manière très agréable à regarder. Judy Davis est brillante en tant que l’irascible Mad Molly et on découvre au fur et à mesure du film l’intérêt de ce personnage – encore une fois, parfaitement interprété. Hugo Weaving est génial comme d’habitude, j’ai hurlé de rire un bon nombre de fois lorsqu’il était à l’écran. Il est presque parfait car là où un autre acteur aurait rendu le personnage bizarre et peu aimable, Hugo le rend adorable et vous fait aimer son originalité. Liam Hemsworth lui, est gentil et très agréable à l’écran (mais pas grand chose d’autre).

Les habitants du petit village sont joués par de nombreux acteurs australiens plutôt connus, et ils sont tous très bien interprétés. On ressent vite l’atmosphère perverse du petit village où tout le monde sait tout et où les commérages prévalent sur la vérité. Tout est apparence et fausseries, et voilà contre quoi Tilly Dunnage essaye de se battre.

En conclusion, The Dressmaker est un film fantastique et émouvant, avec de très beaux costumes (ceux qui aiment les années 50, vous allez être servis !) et un casting tip top. Je l’ai tellement aimé que je le regarderai surement une seconde fois. ET PUIS MINCE, KATE WINSLET QUOI.

the-dressmaker-03

Une réflexion sur “The Dressmaker, Dir. Jocelyn Moorhouse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s