The Lunar Chronicles, Marissa Meyer

We think that if we choose to do only good, then we are only good. We can make people happy. We can offer tranquility or contentment or love, and that must be good. We do not see the falsehood becoming its own brand of cruelty.

The Lunar Chronicles est une série de 4 livres (plus des nouvelles) catégorisés dans la young adult fantasy – mais très science fiction il faut se l’avouer – écrits par l’auteure américaine Marissa Meyer et publiés entre 2012 et 2015. Chaque livre consiste en une réécriture des vieux contes de fées que nous connaissons tous: Cendrillon, Le Petit Chaperon Rouge, Raiponce et Blanche-Neige. L’histoire entière se déroule, elle, dans un monde futuriste d’après x guerre mondiale où les humains cohabitent avec des cyborgs, des androids et des colons venant de la lune maintenant habitée.

Tome I: Cinder 

Linh Cinder est une cyborg, vivant sous la tutelle de sa belle mère et de ses deux belles soeurs, qui travaille comme mécanicienne dans un marché à New Beijing. C’est là qu’elle fera la connaissance du Prince Kai, qui lui demande de réparer son android personnel qui a mystérieusement cessé de fonctionner; ceci n’est seulement le début de ses péripéties. Après qu’une de ses proches attrape la peste, Cinder est forcée à devenir cobaye dans la recherche pour un vaccin, car dans le commonwealth, les cyborgs ne sont qu’un bien matériel et ne sont en aucun cas l’égal de l’homme. Suite à ça, beaucoup de choses importantes et décisives concernant son passé referont surface alors qu’au même moment, les tensions entre la Terre et la Lune ne font que grandir, jetant le tout nouveau Empereur Kai sous le feu des projecteurs.

Tome II: Scarlet

Scarlet Benoit est la petite fille de Michelle Benoit, une fermière et ancienne pilote militaire, soudainement portée disparue dans le sud de la France. Scarlet se lance immédiatement à la recherche de sa ‘grand-mère’, et en chemin, fait la connaissance du street fighter nommé Wolf. Malheureusement, alors que Scarlet fait de plus en plus confiance à Wolf, son vieux gang les mène sur de dangereux chemins, ce qui testera durement la loyauté de Wolf. Les trop nombreuses coincidences finissent par révéler leur but malsain, et les sombres machinations lunaires sont dévoilées. Scarlet fait alors la connaissance de Cinder, et devient une alliée dans sa quête pour détrôner la tyrannique Levana.

Tome III: Cress

Crescent Moon Darnel, ou plutôt ‘Cress’ est une coquille (-insensible aux/dépourvue de pouvoirs des lunaires) emprisonnée et obligée de travailler pour Levana et sa sous-fifre/thaumaturge Sybil Mira. Excellente hacker vivant seule sur son satellite et ayant un énorme bégin pour Carswell Thorne, elle décide de saboter secrètement la méchante reine et en vient éventuellement à rencontrer Cinder. Alors que les complications commencent à montrer le bout de leur nez et l’équipage renégat et séparé, ils doivent tout faire pour éviter le mariage royal qui servirai la Terre en dessert à Levana.

Tome IV: Winter

Winter, belle fille de la Reine Levana, a toujours vécu sur Luna et a été élevé par la reine. Au fil du temps, elle fut témoin de ce que Levana faisait en utilisant son pouvoir – et décida donc de ne jamais utiliser le sien dès ses 12 ans – mais fut aussi victime de la cruauté de sa belle-mère et préfère se retirer dans ses appartements. Un des effets secondaires de cette décision est une lente descente dans la folie, de fortes hallucinations, des délires et au de page en page elle semble de plus en plus atteinte par ces symptômes. Heureusement, la princesse est admirée de tous pour sa grâce et sa gentillesse, et en dépit des cicatrices qui marquent son visage, elle est considérée d’une plus grande beauté que sa belle mère, ce qui ne fera qu’attiser la jalousie de la reine assoiffée de pouvoir.

Winter, cela va sans dire, déteste sa belle mère, et sait qu’elle ne donnera jamais son accord si elle apprend que la princesse est en réalité amoureuse de son ami d’enfance, le beau garde Jacin. Mais Winter n’est pas aussi faible d’esprit que Levana le pense, et a en fait réussi à contrer une grande partie de son autorité. Ensemble, avec la cyborg et toute son équipe, Winter aura peut être même le pouvoir de lancer une revolution et gagner la guerre qui fait rage depuis bien trop longtemps.

Nous vous méprenez pas, ceci est bien du young adult est n’est donc pas très littérairement intéressant ni artistiquement intéressant. Mais en réalité, Marissa Meyer nous a pondu une histoire pleine de rebondissements et d’aspects tellement intéressants que je n’ai pu m’empêcher d’ADORER cette série.

Premièrement, j’aime d’amour tout ce qui a à voir avec les contes de fées. Je connais bien sur plus ou moins toutes les versions ‘originales’ par des auteurs des siècles passés mais j’ai toujours apprécié lire une nouvelle adaptation de ces histoires qui sont pour moi comme de vieilles amies sur qui je peux vraiment compter car je ne serais jamais déçue. Et aie-je été déçue ? Oh que non ! Meyer a réussi à adapter les quatre contes sus-nommés de manière tellement facile et fluide que je ne me rendait à peine compte qu’elle réutilisait un moment fort d’un des comptes: la perte de la chaussure, la grand mère qui se fait dévorer, être retenue prisonnière dans une tour et enfin, croquer dans la pomme. Et ceci n’est qu’une partie de tous les petits passages que nous pouvons reconnaître au fil de la lecture.

Deuxièmement, les personnages sont recherchés, différents, et même si clichés (car il ne faut pas oublier le type de lecture que nous avons là) tellement attachants et tellement drôles que je n’en ai détesté aucun. Ils ont tous leur caractère bien à eux, têtu, crédule, sarcastique, perché, fière, romantique, dans la lune… Cela leur donnait des couleurs et ce n’était pas générique. Même les méchants, bien que je n’ai jamais réussi à les apprécier pleinement – on se demande pourquoi – étaient intéressants car ils avaient une histoire. Ils n’étaient pas simplement méchants pour être méchants, l’auteure à pris le temps d’intégrer des parties de leur passé au récit ce qui nous emporte encore plus dans l’histoire et nous fait comprendre bien plus plus que si nous avions juste un petit paragraphe expliquant à la va-vite pourquoi ils étaient là et pourquoi ils étaient sadiques.

Marissa Meyer nous livre donc une superbe série de livres fourrée de rebondissements et de passages à couper le souffle ainsi que de belles phrases qui font réfléchir. Tout en restant un livre young adult elle réussi à introduire des sujets beaucoup plus sérieux comme la maladie, la mort, la responsabilité ainsi que le devoir et ne s’est pas cantonnée à de l’amour gnangnan et une quête épique. J’attends avec impatience la sortie de son prochain livre Heartless, centré sur la Reine de Coeur d’Alice au pays des merveilles, qui j’espère sera aussi réussi que ses précédents.

Ni difficile à lire ni ennuyeux, je le conseille à tous ceux qui veulent se mettre aux romans en anglais de manière agréable et pas prise de tête, et à tous ceux qui aiment les contes et leurs nouvelles adaptations !

Une dernière chose: *voix de petite fille* moi je suis Cress !
lunar-chronicles-by-marissa-meyer

2 réflexions sur “The Lunar Chronicles, Marissa Meyer

  1. Les couvertures !! Est-ce que le côté science fiction est vraiment super présent? J’ai l’impression que cette question est un peu idiote mais j’ai bien envie de lire cette série. Le truc, c’est que j’ai vraiment beaucoup de mal avec la science-fiction…

    • Non non, le côté science fiction est vraiment pas énorme comparé à l’histoire en elle même, il y a juste les droids, les robots, les vaisseaux spatiaux et la modification génétique ! Ca peut paraître beaucoup mais en vrai on ne s’en rend pas trop compte quand on lit le livre, juste aux moments où on est « ah ouais ils sont quand même dans l’espace »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s