Book Haul: rentrée 2016

Après avoir longuement concerté avec moi même, je me suis enfin décidée à faire des « Book Haul ». Ou plutôt, regrouper mes achats pour ne pas avoir 3 mois d’emplettes non répertoriées et plusieurs sans aucune trace d’achats livresques.

Aujourd’hui, j’avais ma réunion de pré-rentrée et disons que ça m’a énormément motivée ! Je suis dans une classe exclusivement féminine, toutes adorant la lecture et avec des professeurs et des professionnels passionnés par les métiers du livre. Je n’ai qu’une chose en tête, attaquer sur les chapeaux de roues pour me replonger au plus vite dans le travail, et surtout dans quelque chose que j’ai plaisir à étudier.

En quittant la fac pour rentrer déjeuner, je suis passée par la librairie Les Volcans (une Scop super cool dont vous pouvez lire ici) et je m’en suis allée gaiment avec deux nouveaux livres, un en français et un en anglais.

  • Carnaval de Ray Celestin

img_8529

Si la Nouvelle-Orléans est la plus française des capitales américaines, elle est aussi considérée par beaucoup comme la face obscure du pays, enfouie au cœur du sud profond. Construite sur des marécages sous le niveau de la mer, la ville est depuis toujours la proie de tornades, d’ouragans, d’inondations, d’épidémies. La nature du sol en fait une cité qui se fissure, où même les morts ne peuvent être enterrés normalement. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Ses habitants ont ainsi depuis longtemps l’habitude de la menace. Et pourtant… Lorsqu’en 1919 la ville devient la proie d’un mystérieux serial killer qui laisse sur les lieux de ses crimes d’étranges lames de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant toutes d’origine sicilienne, les rivalités ethniques s’exacerbent. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, et Ida, une jeune métisse, secrétaire de l’agence Pinkerton, vont tout faire pour résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets bien gardés. Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, l’Ange de la mort, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Cela faisait plusieurs semaines que j’avais remarqué ce roman de Ray Celestin. D’abord en anglais, sous le nom de The Axeman’s Jazz (que je trouve infiniment plus créatif et approprié et qui est la raison pour laquelle je l’ai aussi commandé en anglais… maintenant j’attends juste de recevoir mon petit bijou broché !) et lorsque je l’ai vu à la scop je n’ai pas vraiment hésité: les poches sont moins chers et il était là alors pourquoi hésiter ? Je crois en tout cas, que je garderai cette édition poche bien au chaud et à l’abri de toute détérioration pour l’offrir en tant que cadeau et je garderai la version brochée que j’ai acheté d’occasion. Je connais plusieurs personnes à qui cela pourrait plaire !

  • Ruby in the Smoke de Philip Pullman

img_8530

Sally Lockhart n’a pas reçu une éducation classique de jeune fille : la littérature, la musique, ce n’est pas son fort. En revanche, elle sait monter à cheval et tirer au pistolet. Lorsque son père disparaît en mer de Chine dans des circonstances suspectes, la jeune et intrépide Sally se retrouve livrée à elle-même dans le Londres inquiétant de l’époque victorienne. Sans qu’elle le sache encore, un grand danger rôde autour d’elle. Parviendra-t-elle à percer le secret d’un rubis fabuleux qui excite les convoitises et sème la mort autour de lui ? Il semble être au cœur du mystère…

Voilà le second livre trouvé à la scop, et tenez vous bien, contrairement à d’habitude, je me suis décidée en probablement 20 secondes. J’avais fait le tour des étagères de littérature anglophone sans rien trouver à mon gout et en me tournant pour partir je tombe sur cette belle pépite sur l’étalage du milieu. Philip Pullman reste aujourd’hui encore, un de mes auteurs jeunesse préféré car il a réussi à intégrer tant de bonnes valeurs auxquelles réfléchir dans son livre A la croisée des mondes, ainsi que des sujets au premier abord pas si sérieux que ça, ce qui m’a grandement chamboulée. Sa collection Sally Lockhart est en fait une série de petit polars qui se déroulent en Angleterre pendant l’époque Edwardienne si je ne me trompe pas, et c’est vraiment très agréable à lire. Malheureusement, je n’ai que le tome 1 en français, un vieux folio tout abimé, alors quand cette belle édition anniversaire a attiré mon regard, je n’ai pas hésité très longtemps !

  • His Dark Materials de Philip Pullman

img_8531

Il est au départ déstabilisant, le monde dans lequel nous invite Philip Pullman, c’est celui de Lyra, la jeune héroïne. Il ressemble étrangement au nôtre, et s’en sépare tout à la fois, étrangement, par des détails qui apparaissent au fil du récit. On voyage en zeppelin, on rencontre des sorcières, des ours en armure… Chaque personnage est accompagné d’un « daemon », sorte d’animal familier mais qui est bien plus que cela : le daemon fait partie de son compagnon humain, il est le reflet de son âme. L’un ne peut survivre à l’autre. Celui de Lyra s’appelle Pantalaimon. Il la suivra dans toutes ses aventures jusque dans les Royaumes du Nord, en quête de la vérité sur la mystérieuse « Poussière ».

De nouveau un achat compulsif pour cause de couverture magnifique. Comme mentionné plus haut, je porte Philip Pullman dans mon coeur, et lorsque j’ai vu la trilogie complète sous cette forme de hardback avec couverture amovible, mon sang n’a fait qu’un tour avant qu’Amazon ne soit ouvert et que mon curseur clique sur « passer la commande ». Je suis très très contente de mon achat car il est beau sans être trop grand (comme mon autre édition en paperback qui est – par experience – très difficile et fatiguant à garder entre les mains car je crampe rapidement). J’attends maintenant de trouver un moment pour pouvoir dévorer à nouveau les trois tomes d’une traite.

  • Cette nuit je l’ai vue de Drago Jancar

img_8533

Veronika Zarnik est de ces femmes troublantes, insaisissables, de celles que l’on n’oublie pas. Sensuelle, excentrique, éprise de liberté, impudente et imprudente, elle forme avec Leo, son mari, un couple bourgeois peu conventionnel aux heures sombres de la Seconde Guerre mondiale, tant leur indépendance d’esprit, leur refus des contraintes imposées par l’Histoire et leur douce folie contrastent avec le tragique de l’époque.
Une nuit de janvier 1944, le couple disparaît dans de mystérieuses circonstances, laissant leur entourage en proie aux doutes. Qui était vraiment Veronika ? Quelle fut vraiment sa vie ? Que cachait-elle ?
Cinq proches du couple tentent alors de cerner l’énigmatique jeune femme et délivrent, par fragments, les nombreuses facettes de sa personnalité, et ainsi reconstruisent son histoire, celle de son mari et celle de la Slovénie. Une oeuvre polyphonique magistrale !

J’ai du acheter ce livre pour les cours car je rencontrerai l’auteur slovène d’ici quelques semaines. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre mais j’ai tourné la dernière page avec une sensation de satisfaction intense: j’ai adoré même si le style de l’auteur était très étouffant. En effet, chaque chapitre est raconté par une personne différente mais on se trouve donc dans l’esprit de chacun si bien que le texte n’est pas aéré du tout ! Chaque dialogue se suit à la queue leu leu sans ponctuation ni espace et ligne sautée, ce qui rend un texte très chargé et parfois difficile à supporter. Mais l’histoire en elle même était excellente, et la polyphonie était une agréable chose à rencontrer en tant que lecteur. Le seul point négatif est la couverture que je trouve absolument laide; je sais c’est très matérialiste car il faut apprécier ce qu’il y a à l’intérieur mais, je trouve qu’un livre est un object en ‘tout’ donc l’intérieur et l’extérieur se doivent d’être en harmonie, et à mes yeux rien ne va (bon d’accord, je cède, il est question de cheval et il y en a un…)

  • Le sang jamais n’oublie (Les Mystères de Larispem #1) de Lucie Pierrat-Pajot

img_8532

Larispem, 1899.
Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent… Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution?

Je n’ai toujours pas lu ce roman mais je n’attend que ça. Durant mon master on doit se replonger dans les albums jeunesse, les romans ado et la littérature jeunesse donc je me suis dit que d’acheter les romans qui me donnaient très envie serait un bon moyen de commencer ! Celui ci a même reçu un prix littéraire donc il sera toujours judicieux de l’avoir lu. Mis à part tout ça, la couverture est sublime et l’histoire me semble très à mon gout, je suis très contente d’avoir trouvé un tel roman parmi les milliers de truc d’amour gnangnan type Fangirl qu’on trouve dans la littérature des plus de 13 ans !

Sinon, j’ai aussi acheté le tome 2 et le tome 3 de la série Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel par Michael Scott; Ross Poldark, le premier tome de la série Poldark par Winston Graham, Just like heaven et A night like this de Julia Quinn; Uprooted de Naomi Novik et enfin Wedding Night de Sophie Kinsella. En kindle, j’ai craqué pour les 3 tomes de The Invisible Library par Genevieve Cogman, The Lunar Chronicles de Marissa Meyer et la trilogie Trylle d’Amanda Hocking. Puis tout un tas de chick-lit peu chère sur amazon mais il me manque ma kindle pour pouvoir vous faire une liste (qui ne serait pas bien intéressante de toute manière)…

Voilà voilà ! A quand le prochain achat ?

Une réflexion sur “Book Haul: rentrée 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s